La personne agée

La posture de la personne âgée présente souvent une perte de protection vis à vis de la gravité et le pied s’oriente vers un affaissement, aggravé par la surcharge pondérale. Le but sera de prévenir l’instabilité à la marche et le défaut de contact du pied par rapport au sol.

[vc_single_image image= »3968″ img_size= »full »]
[vc_separator style= »style-4″]

On retrouve au cours du bilan, deux pieds plats irréductibles avec une marche sans déroulé physiologique. Ainsi qu’une limitation de mobilité des articulations du pied et de la jambe.

[vc_single_image image= »3969″ img_size= »full »]
[vc_video link= »https://youtu.be/VrARnRnqM9Y »]

La perte de la graisse antérieure du pied emmène le sujet à marcher sur « les os ». Il faudra protéger la finesse de la peau plantaire par des matériaux antivibratoires.

Des soins de pédicurie seront proposés afin d’éliminer toutes callosités douloureuses associés ou non à des orthoplasties (voir onglet pédicurie) afin de protéger les zones conflictuelles avec la chaussure.

[vc_separator style= »style-4″]
[vc_single_image image= »3303″ img_size= »full »]
Le risque majeur du sujet âgé étant la chute, la consultation de podologie consistera à quantifier et apprécier le degré d’autonomie de la marche par rapport à la douleur exposée.

Le traitement consistera à porter des semelles destinées à :

  • « Remonter  » le sol par rapport au pied par une semelle thermoformée neutre afin d’augmenter la surface portante et la stabilité.
  • Protéger les zones douloureuses du capiton plantaire avec matériau adapté